C3IV

C3IV : Décryptage du Crédit d'Impôt Investissements Industrie Verte

Explorez les tenants et aboutissants du crédit d'impôt C3IV, dédié aux entreprises investissant dans des projets écologiques : taux, dépenses éligibles, conditions et démarche d'agrément.

Le Crédit d’Impôt Investissements Industrie Verte (C3IV) représente une avancée significative depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2024, incitant les entreprises à s'engager dans des projets industriels d’envergure pour la transition énergétique. Initié par la Direction Générale des Entreprises (DGE), le C3IV s'inscrit dans une vision stratégique visant à promouvoir une croissance verte, alignée sur les objectifs ambitieux de l'Union européenne en matière de neutralité carbone d'ici 2050.

Soutien à la transition énergétique

Au cœur de la loi de finances 2024, le C3IV offre un avantage fiscal important, variant de 20 à 60% sur les investissements en transition énergétique, ajusté en fonction de la taille de l'entreprise et de sa localisation géographique.

Les secteurs ciblés englobent les quatre filières essentielles de la transition énergétique :

  1. Batteries
  2. Éolien
  3. Panneaux solaires
  4. Pompes à chaleur

Ce crédit d'impôt se positionne comme un levier financier clé pour stimuler l'innovation et les investissements verts, contribuant ainsi à la création d'une dynamique favorable à la transition énergétique.

Dans le contexte de la loi sur l'industrie verte et du projet de loi finances 2024, le C3IV, doté d'un budget évalué à 3,7 milliards d'euros d'ici 2030, se profile comme un catalyseur incontournable de la réindustrialisation verte en France. Son accessibilité à toutes les tailles d'entreprises vise à consolider le leadership du pays dans les industries vertes en Europe.

Conditions et procédure d’éligibilité au C3IV

Activités éligibles et filières clés

Le champ d'application du C3IV concerne les entreprises, quelle que soit leur taille, œuvrant dans les filières majeures de la transition énergétique. La liste exhaustive des dépenses admissibles est établie dans l'article 5 de la Loi Finance 2024, inscrivant ainsi le C3IV dans le Code Général des Impôts (CGI). Les dépenses éligibles s'étendent sur la production de cellules et modules de batteries, la production d'énergie éolienne, solaire et géothermique, la production de composants essentiels, ainsi que la valorisation des matières premières critiques.

Critères d'éligibilité des entreprises

Les critères d'éligibilité au C3IV se distinguent nettement du Crédit d’Impôt Recherche (CIR), adoptant davantage une structure de subvention. Afin de bénéficier du C3IV, les entreprises doivent répondre à plusieurs conditions, dont :

  1. Être soumises à l'Impôt sur les Sociétés (IS) : Cette condition renforce l'engagement des entreprises envers la responsabilité fiscale.
  2. Mener un plan d'industrialisation : Le C3IV vise à soutenir les projets qui contribuent réellement à la réindustrialisation verte, encourageant ainsi une croissance durable.
  3. Être à jour de ses obligations fiscales et sociales : Le respect des obligations fiscales et sociales est un prérequis fondamental, soulignant l'importance de l'intégrité dans le processus.
  4. Éviter d'être en difficulté au sens du droit communautaire : Cette condition assure que seules les entreprises financièrement stables peuvent bénéficier du crédit d'impôt, renforçant ainsi la pérennité des investissements dans les industries vertes.

Processus de demande d'agrément

Bien que le C3IV fonctionne sur un principe déclaratif, les entreprises doivent suivre une démarche rigoureuse pour en bénéficier. La demande d'agrément doit être déposée avant le 31 décembre 2025.

Cette demande implique la présentation d'un plan d'investissement détaillé, à soumettre avant le début des travaux sur les chantiers de constructions immobilières.

La Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), en collaboration avec l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME), évalue les plans d'investissement. La Direction Générale des Entreprises (DGE) intervient également dans l'évaluation globale des dossiers. Il est à noter que la DGFiP a d’ores et déjà mis en place un service dédié à l'examen des demandes d'agrément pour le C3IV.

Assiette et taux du C3IV

L'assiette du crédit d'impôt est constituée des dépenses engagées dans le cadre du plan d'investissement présenté lors de l'agrément. Le C3IV propose des taux variant en fonction de la taille de l'entreprise et de sa localisation géographique.

Les taux de base, respectivement de 20%, 30%, et 40%, peuvent être majorés en fonction de la zone d'implantation de l'entreprise. 

Les petites entreprises bénéficient d'une majoration plus substantielle, atteignant jusqu'à 60% dans certaines régions ultrapériphériques.

Montants et cumul avec d'autres aides

Le montant maximal du crédit d'impôt dépend de la taille de l'entreprise et de la région d'investissement. Les plafonds varient de 150 millions d'euros hors zone à 350 millions d'euros dans les régions ultrapériphériques. Tout excédent doit être remboursé immédiatement.

Chaque année, les entreprises éligibles doivent établir un bilan annuel des dépenses engagées, regroupant toutes les factures et les justificatifs de paiement liés au C3IV. Ce bilan est essentiel pour justifier les dépenses éligibles et calculer le montant total du crédit d'impôt.

Le C3IV peut être cumulé avec d'autres aides d'État, à condition de respecter les plafonds du crédit d'impôt. Cependant, une même dépense ne peut pas ouvrir droit à deux aides publiques distinctes. 

Questions fréquentes :
C3IV

Prenez rendez-vous avec l'un des interlocuteurs principaux sur ce sujet pour faire le point sur votre situation.

Prendre rendez-vous

Nos articles sur la thématique : C3IV

Fiscalité de la R&D et de l’Innovation

C3IV : notre accompagnement

C3IV dans toute la France

logo Bloom : Avocats — Conseils financiers — Conseils en Propriété Industrielle

Bloom : Avocats — Conseils financiers — Conseils en Propriété Industrielle

Le réseau Bloom réinvente le conseil aux entreprises en rassemblant avocats, financiers, conseils en propriété industrielle, et ingénieurs au sein d’un même réseau pour une réponse globale à vos besoins par la fourniture de prestations complémentaires. Bloom est installé sur les points économiques stratégiques français. Entièrement digitalisés, le réseau accompagne entreprises et entrepreneurs sur toute la France tout en ayant des bureaux physiques à Paris, Lyon et Toulouse, le réseau Bloom encourage la mobilité et facilite les échanges.

Bloom Toulouse Occitanie

Le réseau interprofessionnel de BLOOM à Toulouse regroupe des conseils financiers et des Conseils en Propriété Industrielle. Nous vous offrons une expertise complète par des prestations complémentaires d'ingénierie fiscale et financière, ainsi qu’en droit de la Propriété Industrielle.

Bloom Paris Ile-de-France

Le réseau Bloom à Paris réunit des avocats, des experts en fiscalité, en finance et des conseils en Propriété Industrielle. Nous mettons à votre disposition notre expertise complémentaire en matière d'ingénierie juridique, fiscale, financière et de droit de la Propriété Industrielle.

Bloom Lyon Auvergne-Rhône-Alpes

À Lyon, Bloom est constitué d'une équipe de professionnels comprenant des experts en fiscalité, en finance et des conseils en Propriété Industrielle. Ils offrent une expertise complète en ingénierie juridique, fiscale, financière et en droit de la Propriété Industrielle.

Découvrez un autre service en Fiscalité de la R&D et de l’Innovation

Nos experts interviennent dans la recherche, le montage et le dépôt des dossier de CIR, CII, JEI, IP Box, etc. Nous accompagnons vos projets afin d'optimiser vos avantages financiers. Découvrez les autres domaines d'intervention du cabinet Bloom en la matière.

Crédit Impôt Recherche

Crédit Impôt Recherche

Le crédit d’impôt recherche est un dispositif fiscal. Le CIR permet de soutenir les entreprises dans leurs dépenses en recherche et en développement.
Agrément CIR

Agrément CIR

En sous-traitance R&D, l'agrément CIR permet de transférer le bénéfice du crédit d'impôt recherche du sous-traitant vers son donneur d'ordre.
Crédit Impôt Innovation

Crédit Impôt Innovation

Le Crédit d'Impôt Innovation (CII) est un dispositif fiscal qui a pour objectif de soutenir les efforts d'innovation des entreprises. Il permet de réduire substantiellement l'impôt sur le revenu ou l'impôt sur les sociétés d'une entreprise au titre des dépenses d'innovation engagées pour la conception de nouveaux produits ou procédés.
Statut Jeune Docteur

Statut Jeune Docteur

Le CIR Jeune Docteur peut être un véritable atout pour l'entreprise innovante qui déclare un crédit d'impot recherche. Ses compétences et son impact sur le crédit impôt recherche font du statut Jeune Docteur le levier idéal de votre recherche.
Jeune Entreprise Innovante

Jeune Entreprise Innovante

Le statut JEI, ou jeune entreprise innovante, est un dispositif fiscal permettant aux nouvelles entreprises innovantes de bénéficier d'exonérations fiscales et sociales.